•  
  •  

Les Maldives, mai 2011


Catherine et moi avons une conception différente de ce que le mot "vacances" signifie. Pour elle, c'est le farniente, le soleil, le sable, une mer turquoise, des repas en amoureux  et des cocktails.

Si je l'a rejoins avec grand plaisir pour les deux dernières activités, je reconnais que le farniente manque pour le moins d'actions…

En cette année 2011, elle a usé de son grand talent de diplomate ainsi que son esprit de conviction pour me rallier à sa cause; 15 jours de vacances dans les iles maldiviennes, séjour magnifique je dois le reconnaître aujourd'hui.

Prévoyante, elle chargea avant de partir, son Iphone de musique jusqu'à  ce que le message "Mémoire saturée" s'affiche sur l'écran !


Un après-midi de grande activité sur nos transats, je décidai de me rendre du côté du bar afin de commander deux "Maldivian Lady" , nectar à base de Rhum et de fruits.


Je me levai donc et dans mon élan lui déposai un doux baiser sur la joue. C’est alors que j’entendis un air de musique venu de l'une de ses oreilles, air que je connaissais bien, "Comme ils disent" de Charles  Aznavour. J'empruntai l'un de ses écouteurs et attendis la fin de la chanson.

Installé confortablement devant mon breuvage, je "rembobinai la bande" et, pour la première fois, je compris tout le mal-être que ces paroles exprimaient.


Je "vis" instantanément la détresse de ce héros vivant cet amour impossible. L'image de cette scène se révéla dans mon esprit tel un cliché Polaroïd.


Image… j'ai dit « image »…pourquoi pas un hommage !


Mon hommage se trouve dans les pages qui suivent;  un choix de 20 titres parmi l'immense répertoire de ce Poète musical de génie.

J'ai choisi de mettre en scène les parties de textes m'ayant le plus fortement ému.


je souhaite que vous ayez autant de plaisir à détailler « Viens voir les comédiens » que j'ai eu de plaisir(s) à le "construire" durant ces 4 années.


                                                                                                                                                                                                                                 patrice fileppi